Aplatir la tige (encore!?)

Dernière mise à jour : 18 mai 2021

Si tu t'intéresses un tant soit peu au golf, tu as fort probablement déjà été confronté au terme shallowing the club (ou aplatir la tige en traduction libre). Bien que ça puisse avoir l'air d'une mode passagère ou d'un buzz word éphémère, aplatir la tige dans la descente (downswing) est un incontournable qui se produit dans tous les swings de golfeurs d'élite. Voyons ensemble en quoi ça consiste, quels sont les avantages et comment appliquer cela à ton swing.

Qu'est-ce que ça signifie?


Tout d'abord il est important d'identifier la partie du bâton de golf qui est à mon humble avis la plus importante et la plus méconnue: son centre de gravité (ou center of

mass). Il s'agit plus ou moins du point d'équilibre du bâton.



Pour définir simplement «aplatir la tige», il s'agit du mouvement effectué par le centre de gravité du bâton lors de la transition entre le backswing et le downswing. Ce dernier se déplace selon cette séquence: vers le haut puis derrière le golfeur.




Ce mouvement d'aplatissement de la tige est le résultat des forces appliquées sur la grip à ce moment.





Les avantages


Les avantages sont doubles: plus de précision et plus de vitesse de bâton. Tu crois rêver? Ce n'est pas un rêve, mais bien des lois physiques en action. Sans entrer dans les détails, aplatir la tige tôt dans la transition te permet d'utiliser la rotation de ton corps pour frapper la balle. Cette rotation génère plus de vitesse et plus de stabilité de la face de bâton dans la zone d'impact qu'à la série de compensations nécessaires que l'on dois effectuer afin de frapper la balle à partir d'une une position verticale de la tige dans la transition (early extension, inclinaison latérale excessive à droite de la colonne, rotation excessive des avant-bras dans la zone d'impact, arrêt de la rotation du pelvis et du torse, etc.).


Comment bien aplatir la tige?


Le swing de golf étant une succession de causes à effets, la réponse n'est pas simple. En fait il s'agit de comprendre deux relations importantes afin de créer les conditions gagnantes pour un aplatissement tôt dans la transition:


1- La distance entre le centre de gravité du bâton et la balle au somment du backswing

Simplement énoncé, si tu as peu de rotation ou si la tige est à court de parallèle au sommet du backswing, tu as avantage à créer de l'espace entre le centre de gravité du bâton et la balle (position plus laid off), car tu n'auras que peu de temps pour aplatir la tige durant le downswing.

Inversement, si tu as beaucoup de rotation et que la tige va au-delà de parallèle au sol au sommet du backswing, tu peux te permettre un espace plus restreint entre le centre de gravité du bâton et ta balle car tu auras amplement le temps pour aplatir la tige durant le downswing.


2- La relation entre le centre de gravité du bâton et la force appliquée sur la grip.


La force combinée des deux mains sur la grip au début de la transition est plus ou moins en direction de la balle. Cette force appliquée sur la grip a un effet direct sur le mouvement du centre de gravité du bâton: ce dernier cherchera à s'aligner avec la direction de cette force.

Concrètement, dépendamment de la position du centre de gravité du bâton au sommet du backswing, la force que tu appliques sur la grip fera en sorte que la tige va s'aplatir ou se redresser «naturellement». Fais le test... Au sommet de ton élan, fais en sorte que ta tige pointe devant toi et effectue un downswing: la tige s'aplatira. Puis, fais en sorte que la tige pointe davantage derrière toi et effectue un downswing: la tige se redressera.


Pour aller plus loin...


Pour bien comprendre ton swing il est impératif de comprendre ces éléments fondamentaux. Pour aller plus en profondeur dans le même thème, je te propose de visionner les différentes capsules que j'ai produites à ce sujet.





250 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout